La banque centrale d'un (ou plusieurs) État est une institution chargée par un pays (ou un ensemble de pays dans le cas d’une zone monétaire comme la zone euro) de superviser :

  • la création de monnaie par le système bancaire,
  • la politique monétaire,
  • et aussi le bon fonctionnement des banques au niveau de leur solvabilité et du respect des réglementations.

Cette institution peut être indépendante du pouvoir politique, en totalité comme la Banque centrale européenne (BCE), ou en quasi-totalité, comme la Réserve fédérale des États-Unis (la Fed).

Concernant la politique monétaire, il s'agit dans la plupart des cas de la lutte contre l'inflation afin de garantir la valeur de la monnaie (c'est ainsi l'objectif statutaire de la BCE). Parfois, la banque centrale s'est fixé un niveau d'inflation moyen à ne pas dépasser (par exemple 2% pour la BCE): pour cela, elle dispose de plusieurs instruments lui permettant de faire varier la masse monétaire en circulation dans le pays et le coût des crédits accordés aux particuliers et entreprises.

Le principal instrument est la fixation des taux directeurs. Ces taux déterminent le coût pour les banques commerciales à se refinancer auprès de la banque centrale.


Les Banques Centrales Esclavagistes

 

La Réserve fédérale (Federal Reserve System), appelée souvent Federal Reserve ou, plus court encore, Fed, est la banque centrale des États-Unis. Elle a été créée le 23 décembre 1913 par le Federal Reserve Act dit aussi Owen-Glass Act.

La Réserve fédérale :

  • décide de la politique monétaire des États-Unis
    • avec un double objectif de stabilité des prix et de plein emploi,
    • et l'obligation de faciliter la croissance économique,
  • supervise le système bancaire américain,
  • publie des rapports, tels que le livre beige, relatifs à l'économie américaine
  • agit comme prêteur de dernier ressort,
  • mais n'a aucune responsabilité quant à la valeur externe de sa devise, le dollar US.

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site